La pensée crée-t-elle réellement notre réalité ?

La pensée crée-t-elle réellement notre réalité ?

Un bon nombre de problèmes, dans tous les domaines de la vie, peuvent être évités, si on sait s’en préserver. Et cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de notre sante…

Etant donné l’importance de notre sante, il est certain qu’un mode de vie équilibré et sain peut sans aucun doute éviter de nombreux problèmes, car malheureusement une fois la maladie diagnostique il sera plus difficile de la traiter.

Il est en effet beaucoup plus facile de garder un verre en bon état, que d’essayer de réparer un verre brisé en mille morceaux.

Il en est de même pour notre esprit. Car se prévenir de pensées négatives et préserver notre univers émotif sont la base nécessaire pour maintenir une bonne santé physique et morale.
Le terme « NOCEBO », qui signifie en latin « je nuirai » a été choisi par Walter F. Kennedy en 1961, pour décrire l’effet contraire du placebo.

L’effet « NOCEBO» désigne le phénomène par lequel des symptômes ou des effets indésirables surviennent en raison d’une croyance que certains agents sont nuisibles et sont à l’origine d’infections ou de maladies.

Les études effectuées sur l’effet NOCEBO, ont pour but de vérifier l’influence que peuvent avoir les croyances et les pensées négatives sur les sensations somatiques et physiologiques.

Norman Cousins retrace dans son livre, «La tête est le guérisseur « , l’incident qu’a eu lieu au grand stade de Football de Los Angeles, publié dans le « Los Angeles News ».

En plein milieu d’un match qui se déroula ce jour-là, certains spectateurs ont ressenti un malaise dont les symptômes s’apparente à une intoxication alimentaire.

Un médecin qui était présent au stade les interrogea succinctement, et conclut que cela devait certainement provenir du distributeur de boissons gazeuses qui se trouvait à l’entrée du stade, étant donne que les spectateurs interrogés en avaient consomme.

Selon ces mêmes conclusions a été soupçonné une infiltration de sulfure de cuivre dans les tuyaux du distributeur de boissons.

Par conséquent, un message a été immédiatement diffusé dans les haut-parleurs du stade mettant en garde l’utilisation de cette machine du fait que certaines personnes ont été victimes d’une intoxication.

Quelques secondes après la diffusion du message, le stade avait l’air d’avoir subi comme une sorte d’attaque à la bombe chimique, avec des centaines de spectateurs ressentant des malaises.
Certains ont été saisis par des vagues de vomissements constants, et d’autres se sont évanouis et ont perdu connaissance!

Quelques minutes plus tard des ambulances affluaient de 5 hôpitaux différents de la région, faisant sans cesse des allers retours entres les services d’urgences et le stade.
Plus d’une centaine de personnes ont été hospitalisées.

Apres des vérifications et des analyses sur les machines a boissons, le verdict fut formel : il n’y eu aucune substance toxique ou nocive détecté dans ces machines.

Après avoir écarté tout soupçon, une information fut diffusée : il ne s’agissait que d’une « fausse alerte ». Immédiatement après l’annonce, les esprits ont retrouves leur calme et les symptômes avaient tout simplement disparu, tout aussi soudainement qu’ils sont apparus .

Nous connaissons tous le pouvoir que l’homme peut avoir par ces paroles et ces actions.
Il est tout aussi important de savoir, que par la pensée une personne peut, dans une large mesure affecter son corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *