Therapie cognitivo-comportementale

alors aujourd’hui je voudrais parler
avec vous d’une thérapie dont on entend
beaucoup parler ces derniers temps là
thérapies cognitivo-comportementales
l’un des fondateurs de cette thérapie
s’appelle hardebeck un psychiatre
américain qui est d’ailleurs toujours
vivant et qui habite maintenant qu’après
deux cents ans et qui habite à
philadelphie mais en fait ce psychiatre
avait pour but de soigner les personnes
en dépression ou qu’il y avait des
troubles de l’humeur en les soignant en
les traitant il s’est rendu compte qu’il
y avait de nombreuses caractéristiques
qui revenait qui était assez typique
entre eux les patients doivent est un
dénominateur commun
il a réussi à mettre le doigt dessus
effet rendu compte qu’en changeant
simplement ces éléments là eh bien il
arriver à changer leur leur état et ses
rangements qu’il arrivait à les soigner
durablement pas forcément avec des
médicaments en plus alors qu’elles
étaient le dénominateur commun de tous
ces patients d’abord ce sont des
personnes qui était hanté par des
pensées automatiques négative c’est à
dire que déjà de base
ils se voyaient eux mêmes comme des
échecs il se voyait déjà comme des
personnes n’ayant pas réussi n’étant pas
à la hauteur c’est à dire avec une très
faible estime d’eux mêmes
c’est déjà un premier point deuxième
point il avait un raisonnement très ou
la nuance n’avait pas de place c’est à
dire ce qu’on appelle en psychologie un
raisonnement dichotomique ou tout noir
ou tout blanc
il n’y avait pas de place pour la nuance
pour la complexité de la vie c’est à
dire que où tout est possible où tout
est possible où tout est impossible où
tout va mal tout va bien n’a pas de
régularité
deuxième élément ce qu’on appelle
l’abstraction sélective c’est à dire que
les patients garder tout ce qui n’allait
pas en tête et tout ce qui allait il
effacer on le faisait disparaître c’est
à dire qu’évidemment nous par exemple
dans une journée on a des bonnes choses
qui peuvent se passer des bronzes
événements et des mauvais événement bien
qu’un événement reste un événement n’y
en a pas ni mauvais ni debout mais notre
interprétation va être soit mauvaise
soit bonne de cet événement eh bien ces
personnes ces personnes donc il y avait
des troubles de l’humeur ou qui étaient
touchés par la dépression avait cette
façon de voir
c’est à dire qu’ elle ne garder que des
mauvaises interprétations sur l’art
journée et s’il était possible d’avoir
de bonnes interprétations et ne gardez
pas et si on les complimenter par
exemple si elle avait eu un bon résultat
ou si elle aurait pu retenir
évidemment le positif de la journée est
bien le retenez que le négatif
est ce encore une fois dans tous les
sujets dans tous les deux dans tous les
domaines il y avait une sorte de
sélection vers le négatif
troisième élément c’est une sorte
d’inquiétude d’inquiétude constante sur
ce qu’il peut se passer
c’est à dire que même si tout allait
bien on imaginer une eau calme et bien
tout tout de suite
la personne se dit dont il va se passer
la ferme potro cannes il va se passer
quelque chose d’horrible
il va se passer une catastrophe je
l’attends je suis sur le qui vive parce
que je sais ça va se produire
voyez cette sorte de ceux qui créent
d’ailleurs l’anxiété
cette forte inquiétude latente à
l’intérieur de nous et qui nous empêche
de lâcher prise qui nous empêche de nous
détendre quatrième élément aussi c’est
ce qu’on appelle l’inférence arbitraire
c’est à dire que ce sont des personnes
qui à chaque fois qu’on allait penser
ces quelques ces personnes à les
fréquenter leur entourage les collègues
du travail peu importe qui elle pensait
toujours compensées mal de même c’est à
dire qu’elle était sûr de connaître déjà
les pensées des autres
en fait tout ce que les autres pensent
elles étaient sûrs de le savoir déjà de
schiste et elle savait que tout le monde
autour d’elle pensée du mal d’elle et ça
évidemment bien ça rend de mauvaise
humeur quand on s’imagine que tout le
monde pense du mal de nous mêmes il
ça ne nous aide pas à nous construire et
à nous sentir bien avec nous mêmes
puisque on a l’impression que tous tes
dirigé contre nous que tout le monde
voit le match est donc un autre élément
important que ces personnes ont en
commun les personnes qui ont des
troubles de l’humeur ou qui sont touchés
par la dépression d’un commun c’est
qu’elles ont un réseau ce qu’on appelle
un raisonnement émotionnel c’est à dire
qu’ il n’y a pas de place pour
l’intellect tout et tout est pensé selon
les ressentis or les ressentis la
plupart du temps sont négatifs donc
forcément je vais avoir un état affectif
négatif
un état qui va me pousser vers le bas
rhin et à qui va me ment levé le goût à
la vie mandé vous de vivre mon vélo good
d’agir qui va inhiber mes actions qui va
inhiber ma force ma capacité d’action
donc tous ces éléments-là à rhinebeck
les a décelé chez les personnes ayant
des troubles de l’humeur des troubles
qui ont des troubles anxieux des
dépressions et donc il a cherché non pas
à agir sur le passé et sur ce qui
s’était passé dans l’enfant sur d’où ça
vient
mais pour toi mais plutôt sur le
maintenant sur comment sur les croyances
actuelles
si je vois que tout est négative c’est
parce que je me suis créé en fait un
monde intérieur négatif et donc il a
plutôt cherché à travailler sur ce monde
intérieur là au moment présent et c’est
pour cela que ces thérapies ont connu un
immense succès parce que c’est un marché
ça a fonctionné plutôt que de parler du
passé de ressasser ce qui n’a pas
forcément aidé puisque souvent les
personnes avaient l’impression justement
de tourner en rond et bien un run de
chercher à agir sur l’instant présent et
s’il aurait comportement du moment
présent avec plusieurs astuces plusieurs
techniques il a trouvé des façons de
faire et des façons d’agir sur ces
patients et ça a fonctionné et
maintenant et des patients on retrouvait
une humeur équilibre et un moral stable
et ils ont retrouvé le goût de vivre
en réalité il ya travaillé sur les
pensées automatiques sur la vision que
l’on pouvait avoir de soissons thérapie
active une terre et qui consiste non pas
à connaître ce qui se cache
derrière notre inconscient ou notre vécu
non notre vécu lors de notre enfance
mais plutôt à changer nos croyances nos
pensées et nos comportements
donc cette thérapie est centrée
principalement sur les troubles anxieux
les phobies la dépression les addictions
et elle agit véritablement sur les
pensées les croyances et les
comportements à l’instant présent et va
beaucoup moins s’occuper de ce qui se
cache dans notre vécu dans notre enfance
tout haut dans notre passé elle s’est un
petit peu
il ya un peu révolutionné les thérapies
qui existait alors ça vraiment rajouter
et ça a donné des thérapies active des
thérapies brèves qui donne de très bons
résultats
je vous remercie j’espère que cette
vidéo vous a apporté si vous pensez
qu’elle peut aider n’hésitez pas à la
partager puis je vous invite bien sûr
pour plus d’explications à visiter mon
blog bien-être pour tous points quand
même je vous ai mis le lien à côté de
laet vidéo je vous remercier vous dis à
très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *