Prisonnier de mon esprit

756063017Prisonnier de mon esprit

Je me sens bloqué dans la vie…

Notre réussite  dans chaque domaine de notre vie, l’amour, la famille, le travail, notre situation financière, notre épanouissement personnel…  commence lorsque nous comprenons que le monde n’est pas comme il parait  mais comme nous le voyons. Par exemple, si un employé est congédié,  chacun aura sa propre interprétation.

Le premier dira qu’il ne retrouvera pas si facilement une aussi bonne place, le deuxième dira que c’est une nouvelle occasion dans la vie et le troisième dira que c’est le moment de s’investir plus dans sa famille. Chacun donnera une interprétation différente à la même situation. Il arrive souvent qu’une personne pense que son interprétation reflète la réalité.

Chacun d’entre nous interprète la réalité de façon différente et pense que c’est la seule vérité. L’interprétation de la réalité n’est pas seulement une connaissance théorique. Elle est surtout une connaissance qui devient la  certitude que cette vision de la réalité est la  plus juste.

C’est pourquoi un homme n’interprète pas seulement la réalité à sa façon. Il vit et expérimente la réalité comme s’il s’agissait de la seule interprétation véritable de la vie, ce qui signifie qu’un homme qui a été renvoyé et pense  qu’il n’a pas beaucoup de chance de retrouver un travail aussi bien que celui qu’il a perdu, aura un comportement qui correspond à cette pensée. Il aura donc une humeur instable et ressentira un profond mal-être.

Il ne cherchera pas à sortir de son état interne néfaste car selon son interprétation de la réalité, dans tous les cas, il n’y a pas beaucoup de solutions …est-ce que son interprétation est juste ? La réponse est non pas forcément. Il existe de nombreuses possibilités car beaucoup de personnes ont vécu cette expérience et ont survécu. Ils se sont même épanouis et ont rebondit après avoir passé une période de crise dans leur vie. Mais cette personne ne croit pas qu’il existe une autre façon de voir les choses que celle qu’elle vit .

C’est pourquoi la première étape sera de faire prendre conscience à cette personne de cette croyance, que si je suis coincé dans ma vie, c’est une réalité propre et non une vérité. Du moment qu’un homme commence à faire un changement, il commence automatiquement à être éveillé et ouvert aux opportunités que la vie offre. Il commence à concentrer son attention dans ce qu’il peut faire pour avancer et non pas dans ce qu’il n’a pas.

En vérité le monde ne change pas, il  a toujours les mêmes ressources, mais du moment que l’homme voit son monde changer cela signifie que sa façon d’appréhender la vie est une vision du monde constructive  qui  portera ses fruits …Il s’agit de l’étape première de la prise de responsabilité. Un homme prend ses responsabilités sur  sa façon de voir le monde. Un des principes que nos sages nous enseignent dans la Michna de Pirke Avot, c’est de savoir voir le monde de façon positive. Si nous ne voyons pas notre monde évoluer c’est qu’il  est temps de changer nos croyances internes et nos façons de voir négatives. Lorsqu’un homme réalise ce changement, son monde change automatiquement. Tout comme ses conditions de vie. C’est ce que nos sages appelle  avoir « un bon œil ».

Deuxième étape importante est celle de ne pas accuser. Nous pouvons avoir raison du fait que l’on accuse les autres de nos propres maux. Même si c’est justifié, le simple fait d’accuser les autres, nous conduit dans une mauvaise spirale nous entraînant à regarder les défauts de nos semblables.  Ainsi leurs défauts deviennent  la base de nos accusations. Nous perdons du temps autour de cela. C’est pourquoi la deuxième étape est de prendre ses responsabilités de ce qui est entre nos mains et d’être moins porté sur les accusations envers les autres. Même si elles sont totalement justifiées. Il ne s’agit pas  de pardonner rapidement et facilement   les personnes qui nous ont blessées, mais bien  de comprendre  que nous ne devons pas concentrer notre attention là-dessus. Nous ne devons pas être ce profil de gens s’identifiant a une victime.

Pour cela nous devons  commencer à  nous observer, à comprendre ce qui nous empêche d’avancer dans nos vies. Peut-être qu’il faut améliorer notre façon de nous exprimer,  l’intonation de nos phrases, notre gestuelle, ou encore  notre manque de professionnalisme, en résumé un élément de notre personnalité.

Ainsi nous arrivons à la troisième étape, celle où nous devons noter sur une feuille nos points forts : persévérance, empressement, intelligence, patience …Nous découvrons ainsi nos traits de caractères positifs présents en nous et apprenons comment les optimiser de plus en plus  dans notre vie quotidienne.

Etape suivante : noter sur une feuille ce que nous aurions vraiment aspire  être, et ce que nous aurions réellement voulu  de nos vies.

Comment aurions-nous voulut voir notre situation familiale, matérielle et spirituelle. ..

Dernière étape : le programme d’action.

Que puis–je faire aujourd’hui, demain, dans une semaine, dans un mois. Peut-être aujourd’hui  passer plusieurs appels, ou encore étudier plus, me mettre en contacts avec des personnes, chacun dans son domaine cherchera a évaluer ce qu’il peut réaliser au jour le jour  pour mieux évoluer.

1 thought on “Prisonnier de mon esprit”

  1. bonsoir Myriam ,c’est très intéressant….tres bien ficelé.biensur qu’on peut avoir une influence sur les autres…..et notre lumière intérieure briller sur notre entourage,mais souvent il faut une force et une faculte d’adaptation par rapprt à notre entourage,qd certain membre ne change pas.merci pour tout.sarah

Répondre à enkaoua sarah Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *