Trouble psychique: enfant et adulte meme combat?

Lorsqu’une personne prend conscience de son trouble elle cherche souvent a savoir quelle en est l’origine.

 Il est vrai, nous le savons aujourd’hui, que leurs origines proviennent la plupart du temps de notre enfance.  J’aimerai cependant soulever aujourd’hui un point très important sur les troubles que nous subissons en tant qu’adulte. Ces derniers proviennent effectivement, dans la plupart des cas, de notre enfance mais ce que l’on sait moins c’est qu’ils apparaissent souvent aussi dès notre enfance !  

D’ailleurs, en essayant de se mémoriser à quel moment ont commencé les troubles, de nombreux patients se souviennent de certains symptômes présents lors de leur enfance ou de leur adolescence.

Des études démontrent aujourd’hui que les facteurs à l’origine des problèmes de santé mentale chez l’enfant sont en réalité les mêmes que chez les adultes. 

Ils sont simplement plus difficiles à diagnostiquer ou à repérer car l’enfant ne réagit pas de la même façon que l’adulte, l’enfant aura tendance à manifester ses problèmes de manière différente. On y trouve le plus souvent des troubles tels que :

  • La dépression
  • Troubles obsessionnels-compulsifs
  • Attaques de panique, Psychose
  • Trouble et déficit de l’attention ou de la concentration avec ou sans hyperactivité
  • Troubles anxieux   

Ce qui est clair c’est que comme pour tout, si nous arrivons à déceler les symptômes très tôt il sera plus facile de pouvoir engager une thérapie et améliorer son état.

Il est donc important d’essayer de déceler les troubles de santé mentale chez nos enfants afin de pouvoir notamment approprier la bonne thérapie pour y faire face

 Comment pouvons-nous donc les repérer ?

 Avant de répondre à cette question, j’aimerai faire une remarque importante car pas tout ce qui nous paraît anormal a priori témoigne forcément de trouble mental chez notre enfant.  Cela étant, il est important d’être éveillé à tout changement comportemental comme le manque de motivation, le manque d’enthousiasme difficultés relationnelles et sociales et cetera.

Nous pouvons partager ces troubles en deux grandes catégories.

  • Les troubles dit externaliser comme par exemple des problèmes de comportement, de conduite oppositionnelle avec provocation (hiérarchique notamment), violence (verbale ou physique) ou encore des troubles d’attention de la concentration avec ou sans hyperactivité sont en général plus facile à repérer.
  • Les troubles dit internaliser, ont plus pour origine des troubles de l’humeur comme la dépression l’anxiété. Ils sont, en général, plus difficiles à déceler car l’enfant a beaucoup plus de mal à les exprimer.  Voilà pourquoi il est si important de poser des questions et être à l’écoute, être sensible à ses difficultés et surtout l’encourager à se confier.

 Si votre enfant a du mal à exprimer ses émotions avec des mots vous pouvez lui proposer des images et cela avec une histoire au même avec un dessin.

Si vos inquiétudes concernant votre enfant se confirment n’hésitez pas à consulter un professionnel. Il existe aujourd’hui de nombreuses thérapies pour y faire face. Il est important aussi de garder en tête que l’environnement et les habitudes saines sont indispensables pour pouvoir aider votre enfant et même l’adulte qu’il sera, à trouver un équilibre et contribuer à stabiliser ou améliorer son état.

 Ce qui est important à retenir c’est que les troubles psychiques qui existent chez l’adulte est aussi souvent identique chez l’enfant.

 J’aimerais la prochaine fois vous parler un peu plus de certains de ses troubles que l’on retrouve chez l’enfant et chez l’adulte afin de mieux les connaître et d’y faire face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *